Flash Info :
NOUVEAUTE: L'ŒIL POUR LE DIRE ÉVOLUE POUR MIEUX VOUS INFORMER AVEC UNE NOUVELLE ÉQUIPE ET DE NOMBREUSES AUTRES NOUVEAUTÉS À VENIR POUR TOUJOURS PLUS D'INFORMATION EN 2018


SANTE : CHRONIQUE D'UNE MORT ANNONCEE DE LA MEDECINE FRANÇAISE

Les griefs des syndicats de médecins à l'égard du texte de la ministre de la Santé Marisol Touraine n'ont pas varié depuis décembre 2014. Ils sont fermement opposés à la généralisation du tiers payant  (dispense d'avance de frais) à tous les assurés d'ici à 2017, ainsi qu'à "étatisation de la santé" et  la mise en péril, selon eux, de l'exercice libéral. A bon entendeur! (Crédit D.R) Les griefs des syndicats de médecins à l'égard du texte de la ministre de la Santé Marisol Touraine n'ont pas varié depuis décembre 2014. Ils sont fermement opposés à la généralisation du tiers payant (dispense d'avance de frais) à tous les assurés d'ici à 2017, ainsi qu'à "étatisation de la santé" et la mise en péril, selon eux, de l'exercice libéral. A bon entendeur! (Crédit D.R)

Résumons un peu la situation, dans nos cabinets de radiologie, nous avons aujourd’hui, selon l'importance du site, entre 10 et 30 000 euros d'impayés. Notre seul interlocuteur est la Sécurité Sociale ; et nos secrétaires, alors que l'on travaille à flux tendu, passent souvent beaucoup plus de temps au téléphone et, ou sur internet pour recouvrer nos honoraires impayés, qu’à recevoir correctement nos patients et nous seconder dans bien d’autres tâches au combien plus utiles. La situation n'est pas récente bien sûr, cela a empiré au fil de ces dernières années, mais dans une période où nos bénéfices sont en chute libre, nous sommes las de jouer le rôle du "banquier" de la Sécurité sociale, d’ailleurs nos comptables et banquiers commencent eux aussi à se lasser...en lâchant certains d’entre nous parfois.

Fin 2014, il manquait entre 700 et 1200 radiologues en France. Si la profession était si rentable, pourquoi y-aurait-il une telle désertification? On peut sincèrement se demander s’il y a un pilote dans l'avion?

Dans la genèse du problème, s'inscrit le sous-équipement des cabinets en matériels lourds (scanner, IRM, etc...) dont le nombre par habitant est de l'ordre de grandeur de celui de la Turquie, avec, comme corollaire, des listes d'attente interminables, qui s'allongent davantage chaque mois.

La généralisation du tiers payant va obliger beaucoup de cabinets qui sont à peine à l'équilibre, à rendre leurs plaques et fermer, car dans l'incapacité de recruter de nouveaux collaborateurs. Sans compter les listes d'attente qui vont encore prendre de l'embonpoint. À ce non-sens économique, doublé d'une incompétence "crasse" vont s'ajouter des prises de retraite anticipée, car au moins à Paris, l'âge moyen des radiologues est proche de celui de la retraite, voire le dépasse tout juste. Certes, on ne peut pas tirer d'un cas particulier une généralité. Cependant, la faculté de médecine de Paris a interrogé (fin 2013 début 2014) les 25 à 30 000 médecins d'Ile de France âgés de 58 ans et plus, et près de 100% des confrères interrogés déclaraient que c'était un casus belli et que cela entraînerait une cessation anticipée d'activité.

Comme si cela ne suffisait pas, les "jeunes" ne veulent plus s'installer en libéral depuis deux-trois ans, malgré l’augmentation de numérus clausus... Cherchez l'erreur ! Cela ressemble à la chronique d'une mort annoncée, avec non plus des déserts médicaux, mais bien une absence complète de soignants, avec 30 à 40% de départs et comme l'on n’attrape pas des mouches avec du vinaigre... CQFD ! Bien entendu, toutes les dérives que la morale réprouve seront au rendez-vous ; dessous de table, médecine, non plus à deux vitesses, mais une pour les pauvres et une pour les riches, la déstructuration programmée de l'hôpital déjà bien avancée et cette liste n'est hélas pas exhaustive.

Pour un gouvernement qui prône l'accès aux soins pour tous et qui proclame que l'enfer est pavé de bonnes intentions, c'est l'antithèse de la réalité et le comble du pyromane pompier!

Alain Choux

Médecin généraliste spécialisé dans la réalisation d'echodopplers et patron de l’AFIRM (Alliance pour le financement de la retraite des médecins).

Connectez-vous pour commenter
2014 © LPLD - L'Œil Pour Le Dire | Tous droits réservés