Flash Info :
NOUVEAUTE: L'ŒIL POUR LE DIRE ÉVOLUE POUR MIEUX VOUS INFORMER AVEC UNE NOUVELLE ÉQUIPE ET DE NOMBREUSES AUTRES NOUVEAUTÉS À VENIR POUR TOUJOURS PLUS D'INFORMATION EN 2017
Rédaction LPLD.fr

Rédaction LPLD.fr

L'œil Pour Le Dire

Lettre ouverte à Madame la Ministre de la Santé Marisol Touraine…

Par Patrick Soléra Président de la Fédération des syndicats dentaires libéraux (FDSL)

 

Mais ou êtes-vous madame la ministre ? Votre emploi du temps est certes bien chargé ces derniers mois, notamment avec l’épidémie « Zika » due à un moustique « tellement piquant », sans oublier la cohorte de médecins qui ne décolèrent pas devant votre loi de soviétisation, pardon, de modernisation de la Santé… Je me permets, toutefois, d’attirer votre attention sur un problème majeur de santé publique, dont les médias se sont emparés depuis plus de deux semaines maintenant et sur lequel vous restez désespérément silencieuse, malgré nos nombreuses sollicitations et mises en garde dans ce que l’on peut désormais qualifier d’ « affaire Dentexia ».

Interview : Bernard Isarn Vigneron propriétaire du Domaine de Cadablès dans l’Hérault

Propos recueillis par Arnaud de Saint Hilaire


LPLD.fr : Depuis combien d’années êtes-vous exploitant sur votre domaine viticole?

B.Isarn : C’est une belle histoire, en 2004, alors que nous étions potiers céramistes en Corse du Sud, nous avons eu le projet de changer de vie et de revenir en Languedoc, notre région d’origine, afin de se lancer dans la vigne et la production de vin. Nous n’imaginions pas à cette époque les "Everest" que nous allions devoir gravir et, c’est la fleur au fusil que nous avons quitté l’ile de beauté le cœur rempli de cette force que nous a offert pendant dix ans le caractère autochtone. Nous avons acheté en 2004 en famille le Domaine de Cadablès, alors en très mauvais état avec la noble ambition d’y produire des vins de grande qualité. C’est en 2010, après un passage à la cave coopérative (union de vignerons locaux), que nous avons commencé in situ la production de vins après avoir réhabilité les bâtiments, le vignoble et appris dans les règles de l'art la vinification.

Interview de Maitre François Gerber sur l'usage de la grâce présidentielle en France

Propos recueilli par l’équipe LPLD

 

LPLD.fr : Que pensez-vous, en tant qu’avocat, de la décision de François HOLLANDE accordant la grâce présidentielle à Madame SAUVAGE, n’est-ce pas un camouflet pour les deux jurys populaires qui l’ont condamnée ?

François Gerber: le droit de grâce existe dans la Constitution. Il est du devoir de tout avocat de présenter un recours pour tenter d’améliorer le sort d’un client condamné. Je ne suis donc aucunement choqué du recours de l’avocat de Madame SAUVAGE auprès du président. Si certains contestent l’usage ou l’existence de ce droit, il faut qu’ils demandent la modification de la Constitution !

2014 © LPLD - L'Œil Pour Le Dire | Tous droits réservés